24/01/2005

Je vous zaimeuh *_*

Nyoooh, regardez sa *____*
La sublisime grace des pattes, le signe tribal sur le frond, la couleur exquiiiiiise...*ççç* Myou, je t'adore... Je t'aime *_* *secretation intansive de bave* Je vais lui faire un truc pour la remercier...il faudra qu'elle me dise se qu'elle vx...XD
(il se trouve que j'ai un pitit probleme d'image, donc vs l'aurai pas tt de suite >.< *dslée*

Sinon, Babs, je t'adoooore aussi *_*
Pour le Kiri de son blog, elle m'a fait une fic-poème sur Kikito...la aussi, j'adore *____* Lisez plutot *µµµ*

Ghost (poème de Ghostcat)

 

 

Les Ames Perdues sont de sortie cette nuit

Créatures des Ténèbres, êtres esseulés

Esprits désincarnés qui errent sans bruit

Ignorent leur trépas et ne savent où aller

 

Marchant seul dans la demeure vide, l'être pâle, habillé d'un kimono, se déplace à travers les ombres dansantes de la nuit.

il marche lentement, ses pas glissant sur les parquets cirés, aussi silencieux qu'un chat parmi les sons de l'obscurité.

Sans but, il arpente la résidence Soma, avançant là où ses pas le mènent, ignorant l’objectif final où le mènera sa destinée mais sachant d’avance que le bonheur n’est pas pour lui.

 

Il est Ghost, sagesse millénaire

Visage diaphane baigné de clarté lunaire

Cheveux fins si pâles, au lustre d’or blanc

Yeux immenses et endeuillés, troublants

Regard bleu délavé, serein mais étrange

Omoplates saillantes telles les ailes d’un Ange

 

Etre androgyne, sa silhouette est mise en valeur par l’ample kimono dont l’ouverture tombe largement autour de ses épaules frêles.

Sa peau pâle luit d’un éclat étrange sous la lumière lunaire, lui donnant un air enchanteur en désaccord avec la noirceur de son âme.

Ses courts cheveux noirs encadrent un visage aux traits fins.

Les rayons de lune parvenant jusqu’à lui y font jouer des reflets mauves en accord avec ses yeux en amande brillant d’une améthyste vibrant.

Tout son être parait fragile mais cette impression  est détrompée par l’expression qu’il dégage de tout son corps.

Sa face est marquée d’un sourire calculateur, prenant parfois aussi une tournure sadique, alors que, malgré l’apparente tranquillité que ses postures veulent faire paraître, on peut sentir la volonté et le pouvoir dans chacun de ses gestes.

 

La Mort est sombre, la Mort est douce

La Mort est si facile

 

Comme il serait facile pour cet être de s’abandonner aux ténèbres, de s’allonger à cet endroit même et d’attendre que la Mort vienne le chercher. Il pourrait même l’aider…

Il suffirait de faire jaillir en dehors de son corps le liquide vital coulant dans ses veines…

Les ombres viendraient alors le chercher pour le mener dans le sommeil éternel.

 

Sous ses paupières les spectres déambulent

Les Esprits malins le taquinent, le bousculent

Ghost fume parmi les Morts, solitaire

Ils revendiquent son Ame, sa chair

Antiques croix de bois et de granit, usées

Anges d’albâtre et crânes ailés

 

Mais cet être n’a pas le droit de mourir, le voudrait-il que cela lui soit impitoyablement refusé par la vie elle-même.

Car son destin est déjà tracé, de sa naissance jusqu’à sa mort.

Il sait quand ses jours finiront et cela lui taraude l’âme d’une douleur sourde qui ne lui sera jamais épargné.

Jamais il ne pourra être heureux, jamais il ne pourra profiter de la vie alors que la Mort plane à chaque instant au-dessus du fil ténu de son existence.

 

Survivant du Chaos, amer sans être détruit

Solitude du cadavre, le froid qui l’envahit

Saveur du passé, sombre goût de la terreur

Comme un vin capiteux, pluie, sang et sueur

 

Cachant sa fragilité de femme sous des atours masculins, oubliant jusqu’à sa propre identité, elle n’arrive plus à supporter la joie de ceux qui l’entourent.

Devenant amère, elle reporte sur eux la douleur qui l’étreint, ne voulant pas les voir rire quand elle en est devenue incapable. 

Solitaire, avec la Mort comme seule compagne, elle ne peut que regarder passer les jours qui la rapprochent de la fin de son existence.

Mais elle ne peut pas encore mourir même si son être entier ne désire que cela.

 

La Mort est sombre

Douce et voluptueuse

La Mort est si facile

 

Elle ne peut que vivre avec Elle, vivre dans l’ombre de la Mort, vivre en la désirant tel un aveugle peut espérer voir un jour la lumière.

La Mort est si facile… Sauf quand elle a une dent contre vous…

 

On a coutume de dire que la Mort est le châtiment suprême…

Mais parfois c’est la vie qui est la plus terrible des punitions.

 

 

OWARI

Vala...c'est bo, hein? *sent les larmes lui monter aux neuneuils* waaaaaaaw *-*




 





































19:02 Écrit par May | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

^^;;; C'est rien que pour nous embêter que Skynet demande un titre >_<
Mais tu sais, un message sous le titre, ça peut servir aussi ;p

Écrit par : Babel | 25/01/2005

^^ Ah, enfin le message ^^
Mah de rien pour la fic, c'était normal vu que t'as gagné le kiriban ;p
Moi aussi j't'adore ^^ *calin à la ch'tite puce* ^^

Écrit par : Babel | 28/01/2005

v.v dslée , j'avait pas fait gaffe...
pas-douée-attitude v.v *ptdrrr*
*caline*
mah, l'es tres bo, ta poème fic *____*

Écrit par : may | 30/01/2005

Les commentaires sont fermés.